Pour l’histoire

Bonjour,

Lors de ma flânerie post-révolution du jasmin dans Tunis le 30 janvier 2011, j’ai découvert ce magnifique poème (retranscrit ci-après) placardé sur un arbre, au niveau du théâtre, sur l’avenue Bourguiba.

Il signé d’un certain « A4 ». La question est : qui est « A4 » ?

Pour l'histoire

Pour l’histoire

J’écris pour l’Histoire, afin qu’elle n’oublie pas
Que je suis debout, j’ai fait mon premier pas

J’écris pour l’Histoire, afin qu’elle s’en souvienne
Que chasser un fou ne me pose aucune gêne

J’écris pour l’Histoire, qu’elle prépare ses statues
Car c’est à main nues que je me suis battu

J’écris pour l’Histoire, pour lui crier encore
Qu’elle se rebiffe vite et qu’elle change son décor

J’écris pour l’Histoire, dans la langue de Voltaire
Pour dire bien fort que je ne sais plus me taire

J’écris pour l’Histoire, même mille et une fois
Pour dire que je ne suis plus comme autrefois

J’écris, j’écris, je ne sais plus m’arrêter
Je lui écris tout, pour ne rien regretter

J’écris, même avec des yeux pleins de larmes
Pour ceux tombés sans jamais porter d’armes

J’écris sans encre, sans crayon ni plume
Pour ceux restés couchés sur le bitume

J’écris sans recherche, j’écris par instinct
Pour ceux qui ont pu, seuls, forcer le destin

Ecrit par A4, le 21 janvier 2011, Tunis

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.