Joyeuses fêtes !

Nous voilà donc au crépuscule de cette année si troublée.

Sur le plan de l’offshore, 2009 aura davantage représentée une année de recul que d’avancée. Là où en 2007 et 2008, on avait atteint un stade de maturité intéressant, 2009 nous a brutalement ramené 3 ans en arrière, avec une approche exclusivement quantitative.

On a pu également constater des dérives (comme de longues périodes de régie en France pour des collaborateurs des destinations offshore) qui n’ont rien à voir avec l’offshore, qui se caractérise avant tout comme une collaboration distante.

J’ai eu l’occasion d’exposer mon analyse de l’impact de la crise sur l’offshore. Cette analyse se confirme, et nous sommes en transition active vers la seconde phase que je décrivais dans l’article.

L’avenir n’est jamais certain. Pourtant, je reste convaincu que le plus difficile est derrière nous, et que nous allons rentamer une phase constructive des partenariats offshore. Ce renouveau reposera sur les processus et les hommes pour les faire vivre.

2009 fût l’année de création d’Offshore Blogging. Ouvert en mai, l’auteur n’en attendait pas davantage que la mise au clair de ses idées. L’affluence inattendue et croissante a donc représentée une vraie surprise. Depuis l’ouverture, vous avez été 12 000 visiteurs uniques (soit 1 500 par mois en moyenne ; plus de 3 000 en novembre), pour un total de 20 000 pages vues.

Offshore Blogging a également occasionné des rencontres, certains lecteurs ayant souhaité prolonger la lecture par un échange, parfois même une collaboration.

Soyez tous sincèrement remerciés de l’intérêt que vous manifestez pour Offshore Blogging. Je m’efforcerai de poursuivre en 2010 dans la même lignée, en conservant le même angle d’approche : permettre une mise au clair des idées de l’auteur.

Je vous souhaite une excellente fin d’année 2009. De joyeuses fêtes. Un joyeux Noël.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.